La SOCIÉTÉ D’ENTREPRISE HOUAR au FAI 2014

La SOCIÉTÉ D’ENTREPRISE HOUAR est une entreprise de Travaux et de Construction. Elle a réalisé plusieurs ouvrages dans divers pays et intervient au niveau des : Routes – Barrages – Autoroutes – Plate-formes – Ouvrages d’art – Voiries Urbaines – Travaux de terrassement – Exploitation des carrières.

La SOCIÉTÉ D’ENTREPRISE HOUAR est le sponsor principal du Forum Africain des Infrastructures depuis plusieurs années. Nous vous invitons à découvrir cette entreprise de renommée mondiale.

Houar (entreprise)
sté d’entreprise Houar
rte Aïn Ibnou Madhar km 4 – b.p.445 – 60000  Oujda
 0536 512 651 – 0536 511 188 Contactez-nous
 0536 511 205
PagePagePagePagePage

Effectif entre 500 et 1000 – Chiffre d’affaires 100/500 Mdh
S.a. – 40000000 DH – RC11205 Oujda – Création 1973

Dirigeant(s) :

  • M. Driss Houar P.d.g.
  • M. Mohamed Houar Dir. gén.

Activités :

Construction et entretien des routes, assainissement, v.r.d.

 Adresse(s) supplémentaire(s) :

Succursale : km 5, route de Sefrou – Fés – Tél. : 0535 642 137 – Fax : 0535 658 649

Succursale : lotiss. la colline 31 – Sidi Maarouf – Casablanca – Tél. : 0522 321 563 – Fax : 0522 321 374

Présent en rubrique :

JNTIC 2014 : PUBLIREPORTAGE

Le salon des technologies de l’information et de la communication 2014 ou JNTIC 2014, a débuté sur la note de l’innovation. En effet, la journée a démarré par la présentation officielle de la première tablette éducative conçue par l’ivoirien Thierry N’DOUFFOU. La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux temps forts. D’abord les allocutions respectives du Directeur Général de l’Union Nationale des Entreprises de Télécommunications (UNETEL) et du ministre ivoirien de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabané Koné, qui préside l’évènement.

Le premier intervenant dont l’organisation UNETEL pilote l’événement, a salué l’assistance et a indiqué l’intérêt aujourd’hui des TIC en Côte d’Ivoire et dans le monde. A sa suite, le ministre a indiqué que les JNTIC sont le lieu et le moment essentiels où les problématiques sont posées, scrutées, analysées et où des solutions sont proposées dans l’intérêt du développement du secteur.

Le second temps fort a été la coupure du ruban et la visite des stands thématiques. L’on a pu constater une diversité de produits et d’activités au niveau des TIC par l’accent mis sur l’innovation.

Les JNTIC 2014 se démarquent par la richesse des thèmes et interventions au niveau des panels et conférences, ainsi que par l’affluence au niveau des rencontres B to B.

JNTIC 2014 : Présentation de la tablette éducative « QELASY »

L’ouverture à Abidjan de la 13e édition du Salon des Technologies de l’Information et de la Communication (JNTIC 2014) a été marquée par la présentation officielle de la tablette « Qelasy ». Il s’agit d’une tablette éducative, la première du genre, conçu par l’ivoirien Thierry N’DOUFFOU.

Thierry N’Douffou a présenté son bijou technologique à l’ouverture des JNTIC 2014, la première tablette éducative ivoirienne, aux JNTIC 2014. « Qelasy », c’est le nom de cette tablette, qui signifie « classe » en langue Akan.

« Qelasy » va offrir des logiciels et des outils didactiques, et va également permettre aux parents et aux enseignants de suivre les performances des apprenants.

La tablette éducative Qelasy sera un support de cours interactif. Elle permettra donc aux parents de suivre les notes de leurs enfants et servira aussi de cahier de correspondance et de bulletin de notes.

Doté de caractéristiques adaptées au climat africain, c’est un outil qui veut mettre l’enseignement en Afrique en adéquation avec l’ère numérique.

Les trois modèles de cette tablette seront commercialisés à partir du mois de mai 2014, avec des contenus pédagogiques définis par l’Etat, et destinés aux apprenants de la maternelle à l’université.

Les JNTIC 2014 se sont déroulées les 27 et 28 Mai 2014 à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

La Rédaction

Reportage à l’usine CHOCO-IVOIRE

Reportage à l’usine CHOCO-IVOIRE de SAFGROUP à San Pedro en marge de la Semaine Industrielle et Portuaire de San Pedro (SINPORT) le jeudi 08 Mai 2014. C’était à l’occasion de la visite du gouvernement ivoirien, représenté par le ministre du Transport, M. Gaoussou Touré à l’usine CHOCO-IVOIRE.

Ouverte en octobre 2010, CHOCO-IVOIRE est une société de transformation de cacao bâtie sur une superficie de 21 054 m². Elle a une capacité de 27 000 TM/an de liqueur (aussi appelée masse ou pâte) de cacao. Elle ambitionne de se positionner parmi les leaders du secteur en Côte d’Ivoire et en Afrique. Deux types de masses destinées aux secteurs de l’agro-alimentaire, de la pharmaceutique et de la cosmétique, y sont produits :

• MNG2 (Grade 2)
• MNG3 (Grade 3)
Équipements de pointe
Une équipe Assurance qualité

Tout le processus de transformation est contrôlé. Des analyses physico-chimiques et microbiologiques sont effectuées à toutes les étapes de la fabrication afin de se conformer aux normes de qualité agroalimentaire internationales.

L’unité de broyage de SAF-CACAO, dénommée Choco Ivoire, située dans le port de San Pedro a été inaugurée en octobre 2010 et dispose d une capacité de transformation de 32000 tonnes par an, qui devait être portée à près de 100000 tonnes en 2012. Si SAF-CACAO avait planifié d’acheter environ 140000 tonnes de cacao, à la fois pour l’exportation et pour son unité de broyage en 2011/12, il ne compte maintenant se procurer qu’environ 75000 tonnes, après une forte chute de la qualité de la fève.

GOG 16 : Signature d’un nouveau contrat entre RIALTO ENERGY et la CÔTE D’IVOIRE

En marge de la 16è Conférence sur le Gaz dans le Golfe de Guinée (GOG 16) qui s’était tenue du 06 au 08 Novembre 2013 à Abidjan, la compagnie australienne RIALTO ENERGY a signé un nouveau contrat avec l’Etat de Côte d’Ivoire. Il s’agit d’un contrat de partage de production pour trois périodes d’exploration consécutives de plus de 7 ans sur le bloc CI-202.

En effet, la société RIALTO ENERGY a conclu un MOU avec le ministère ivoirien du pétrole et de l’énergie, la compagnie Petroci et la compagnie de JV Vitol E&P. Ce nouveau contrat répond à l’engagement de la société RIALTO de vendre 65% de ses parts dans sa filiale en Côte d’Ivoire à Vitol E&P pour 50 millions de dollars US.

Rappelons qu’à l’issu d’un contrat précédent avec l’Etat ivoirien, la compagnie australienne RIALTO ENERGY exploitait le gisement de pétrole et de gaz découvert au large des côtes d’Adiaké (région du sud-comoé, au Sud de la Côte d’Ivoire). Précisement, la part réservée à RIALTO ENERGY pour le partage du champ, était de 85%, et celle de la compagnie nationale ivoirienne Petroci était 15%. Le permis couvrait 675 kilomètres carrés, dans des profondeurs.

GREAT EVENT TV qui était au cœur de ce grand évènement, vous livre en exclusivité les réactions des parties signataires.

JL Nianzou
[email protected]

2013 | Great Event TV